Allaitement maternel et tabac : risques et danger pour le bébé

Allaitement maternel et tabac

Les femmes enceintes se posent toujours la question d’arrêter de fumer durant leur grossesse. Beaucoup y arrivent et cessent de fumer durant 9 mois. Mais une fois l’accouchement passé, beaucoup de femmes pensent à reprendre le tabac. Si elles décident d’allaiter leur bébé, elles sont alors confrontées à une autre question : Le tabac est-il dangereux pour mon bébé ?

Pour répondre à cette question, c’est-à-dire à la compatibilité allaitement tabac, il faut analyser les avantages et les inconvénients, en se situant dans le contexte bien entendu (comprenez qu’il n’y a pas d’avantages à fumer …).

Continuer à fumer et ne pas allaiter son bébé

Il faut d’abord savoir que la composition du lait maternel est idéale pour un bébé. Il apporte ce dont a besoin bébé en terme de quantité et de qualité. Le lait de vache lui présente de nombreux inconvénients comme le taux élevé de protides (obligeant le bébé à en éliminer une grande partie) ou encore ou le taux plus faible de lactose. Ne pas allaiter son bébé implique donc une plus grande fragilité de l’enfant et un développement de moins bonne qualité.

Revenons-on au tabac. Si un bébé n’est pas allaité avec un lait maternel, et qu’il est victime de tabagisme passif, autant dire que c’est la double peine pour lui. Car la maman ne le met pas dans les meilleures conditions pour se défendre contre le tabac.

Continuer à fumer et allaiter son bébé

Ce n’est pas ce qu’il y a de mieux, mais cela limite les dégâts. Des études ont prouvé qu’une femme qui allaite tout en fumant, réduit les risques de maladies respiratoires pour le bébé. Au contraire, lorsque le non-allaitement est accompagné de tabagisme, les risques augmentent. Le lait maternel réduit les risques d’autres maladies également. Par contre, la nicotine qui passe par le lait et qui est donc consommée par le bébé peut provoquer des vomissements ou encore des douleurs abdominales.

Arrêter de fumer pour allaiter bébé

Inutile de vous dire que c’est la solution idéale. Le tabac est un danger pour l’enfant, encore plus que pour l’adulte, car l’enfant se construit et n’est pas encore armé pour y faire face.

Pour bien faire les choses, il faut entamer un sevrage tabagique dès le début de la grossesse pour arrêter la cigarette, et ne plus reprendre. Car une fois les neuf mois passés, il est facile de résister à la tentation et de protéger son bébé et son entourage. L’environnement familial ne doit absolument pas être exposé aux dangers de la nicotine.