Histoire du Tabac

La première apparition du tabac remonte à 3000 ans en Amérique. Cette plante était très connue chez les Incas et les Aztèques (les civilisations précolombiennes). Ils la cultivaient et la consommaient roulée sous forme d’un grand cigare appelé « tabaco » afin de communiquer avec les esprits et apaiser les douleurs. Le tabac était également utilisé lors des fêtes religieuses et les événements sociaux.

Pendant plusieurs siècles, le tabac était cultivé seulement sur le continent Américain. L’explorateur Christophe Colomb découvre le tabac à Cuba et le ramène pour la première fois en Europe sous la forme de graines et de plants. En 1556, le moine Angoumois André Thevet ramène des graines de tabac en France.

L’ambassadeur français au Portugal Jean Nicot de Villemain lui attribua son nom Nicotiana. Lui qui croyait aux vertus médicinales de la plante, envoie de la poudre à la reine Catherine de Médicis afin de traiter ses migraines. Le traitement a du succès, le tabac gagne en France le nom d’Herbe-à-la-reine.

Par ailleurs, le tabac se répondit petit à petit à travers toute l’Europe. En 1561 en Italie, en 1565 en Angleterre, en 1570 en Allemagne, en 1580 en Turquie qui lui ouvre les portes vers l’Asie, un peu plus tard la Corée, le Japon et la Chine et en 1593 en Afrique à travers le Maroc.

En 1791, en France, l’assemblée nationale déclare la liberté de cultiver et de fabriquer le tabac et en 1816 l’autorisation de culture est donnée à quelques départements. En 1955 le tabac est cultivé dans 55 départements avec 105 000 producteurs sur 28 000 hectares pour créer la première coopérative tabacole en Alsace le 21 janvier 1971.
Aujourd’hui, la production mondiale de tabac dépasse les 7.1 millions de tonnes, dominés par la Chine, le Brésil, l’Inde et les Etats-Unis.