Qu’est ce que le Tabac ? Composition et culture

Le Tabac est une plante verte de la famille des solanacées, elle est cultivée dans plusieurs pays du monde principalement en Europe orientale et autour du bassin méditerranéen, alors qu’elle était cultivée uniquement en Amérique du Sud il ya quelque siècle. Cette plante qui peut mesurer plus de deux mètres de hauteur nécessite un sol profond, léger, mouillé et riche en sels minéraux. Le tabac est cultivé dans les régions chaudes sous une température qui varie entre 15° C et 35° C pour une récolte de meilleure qualité.

Le tabac est cultivé pour ses feuilles. Cette plante fait partie du genre Nicotiana qui comporte une cinquantaine d’espèces dont les principales sont : Nicotiana tabacum, Nicotiana petuniae et Nicotiana rustica. La culture du tabac commence au début du mois de mars lorsque les graines sont semées en pépinière, puis elles sont transplantées en champ à la mi-mai. La floraison de tabac commence au début de l’été. Ces fleurs seront coupées afin que les feuilles se développent mieux.
Vers la fin du mois de juillet-aout, les feuilles commencent à se décolorer, elles donnent le signal de départ de la récolte. Après le ramassage, les feuilles de tabac seront séchées soit à l’air, au four, au soleil ou au feu. Cette opération à pour but d’extraire 90% d’eau que contiennent les feuilles. Après le séchage, les feuilles sont hachées, dosées, réhumidifiées et aspergées d’agents bonificateurs.

Cette composition sera une autre fois hachée en fines lamelles, séchées puis aromatisées en rajoutant des additifs et autres agents de saveur selon le gout que l’on veut donner à la cigarette. Cette nouvelle composition, qui s’appelle scaferlati, est déposée sur un fin papier que l’on encolle et auquel on ajoute le filtre.

Par ailleurs, la fumée que dégage la cigarette se compose de plus de 4000 substances chimiques dont 60 classées cancérigènes : l’acétone (dissolvant), phosphore, méthanol (carburant de fusée), goudron, formaldéhyde, naphtaline, nicotine, cadmium, plomb (un métal lourd), monoxyde de carbone (qui sort des pots d’échappements de voitures), acide cyanhydrique (employé autre fois dans les chambres à gaz), cire d’abeille, ammoniaque (détergent), laque, térébenthine, arsenic (poison très puissant), methoprène, butane, toluène (solvant industriel), mercure, chlorure de vinyle, DDT (insecticide comme la nicotine)…
Enfin, Le composant principal du tabac est la nicotine qui est un alcaloïde (liquide incolore) qui stimule le système nerveux central. Elle est classée comme drogue. Cette drogue modifie la composition chimique et biologique du cerveau et entraine une dépendance puissante, le fumeur en consomme malgré ses effets nocifs. Petit à petit, l’organisme s’habitue à la nicotine, il devient alors difficile de s’en séparer. Après dix seconde d’inhalation, la nicotine atteint le cerveau et cause plusieurs réactions physiologiques.